Accueil > Reportages salons Haute Fidélité > 080 = Passion Musicale + Authentique + Originale…
21 Mar

080 = Passion Musicale + Authentique + Originale…

Posted by 3 commentaires
080 hifi à Paris

Enceintes Mulidine Cadence…

Sur le chemin d’un hasard qui fait parfois bien les choses, j’ai eu le plaisir de retomber sur le site de M. Romain Grandadam, gérant de 080, une boutique de la haute fidélité qui ne manque pas d’originalité et d’intérêt sur le plan musical. Discutant sur Skype avec mon collègue Vincent Briet, un « ppfff… » tombait sur mon écran alors que nous discutions. Ni une ni deux, je lui affirmais qu’il s’agissait d’une marque d’électroniques et d’enceintes en lui montrant le site du fabricant. Je retombais nécessairement sur le site de 080 et j’en profitais pour y jeter à nouveau un œil.

Je connaissais déjà le site de Romain car j’avais eu l’occasion de le croiser au salon parisien qui se tient tous les ans au Novotel, il y a près de 10 ans de cela. Il m’avait donné sa plaquette alors que je sortais du salon et je n’avais pas oublié cette rencontre quelque peu fortuite qui m’avait marqué par sa démarche originale. Et voici que 10 ans après, je retombais sur le site de 080 avec toujours autant de plaisir. J’envoyais ensuite un mail à Jean Razzaroli de l’Audio Expérience en lui disant que je visiterais volontiers la boutique de Romain Grandadam.

Finalement, Jean avait décidé de se joindre à moi et j’en étais ravi. Après quelques mails, le rendez-vous était pris pour le mercredi 7 mars à Paris. De là, Jean Razzaroli avait proposé à Romain de nous faire l’écoute de trois systèmes haute fidélité. Le premier devait se composer d’une entrée de gamme musicale; le second système se devait d’être d’un niveau plus élevé alors que le dernier aurait dû représenter ce que Romain considérait comme un système ultime en termes de musicalité et d’émotion.

Jean Razzaroli nous avait proposé d’écouter trois chaines haute fidélité de qualité musicale graduellement plus élevée…

Jolida Atoll streamingAssez enchanté par cette idée, celle-ci se révéla finalement excellente à part peut-être le manque de temps qui aura réduit un peu notre découverte musicale. Dans l’ensemble, disons que le contrat été rempli. De mon côté, j’avais apporté quelques CD à écouter et à faire découvrir. A part Mylène Farmer que Jean et Romain connaissait bien évidemment, j’avais sélectionné deux albums de Stream of Passion dont leur excellent premier album « Embrace the Storm » et leurs second Opus « The Flame Within » pour le morceau « Street Spirit« .

J’avais également craqué pour l’album « Whitesnake » du groupe américain portant le même nom, juste pour le plaisir de réécouter « Is this love« . L’album date de 1987, soit quelques années seulement après l’avènement du Compact Disc et dont la production étonne grandement par le naturel de l’écoute. A l’époque, on parlait encore d’enregistrement en DDD, symbole qui signifiait que tout avait été fait en numérique, depuis la prise de son jusqu’au mixage. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de passer le morceau. Jean avait également amené ses titres, dont du Daft Punk avec le morceau « Within », du Serge Gainsbourg, un peu de jazz avec Trust et We Get Requests et l’Histoire de Melody Nelson, ainsi que Teufelsleiter dans le registre de la musique électronique. Comme vous l’avez compris, il s’agissait surtout ici de se faire plaisir, pas forcément de procéder à des écoutes purement audiophiles où l’on se demandera systématiquement si l’on entend clairement le triangle placé à 6ème rang à la 17ème minute du morceau. Bref… J’arrivais un peu avant Jean et je le rejoignais à sa sortie du train…

Nous arrivons chez 080 pour une après-midi d’écoute audiophile…

Amplificateur Jolida JD303Finalement, nous discutions âprement avant de nous rendre compte que nous avions pris le métro en sens inverse. Après cet incident de parcours et un peu de marche, nous arrivions chez Romain Grandadam et entrions chez 080. Après les présentations, une ambiance détendue et concertée s’installe, ce qui va de soi entre passionnés.

La première écoute se tiendra avec une déjà très belle chaine haute fidélité composée d’un lecteur réseau Atoll ST200 (affiché à 2000€) donnant sur un ampli intégré à lampes Jolida JD303 pour alimenter des enceintes MULIDINE Cadence (au tarif de 3480€), une paire d’enceintes françaises que l’on ne présente plus. Pour l’histoire, il faut savoir que le Jolida JD303 est un amplificateur à tubes EL34. Il s’agit de la version suralimentée du Jolida JD202 (livré sans télécommande) qui délivre une puissance respectable de 2×50 W. A l’oreille, le mariage entre Jolida et Mulidine est une réussite incontestable. Fluide et informatif, avec un bon suivi rythmique, c’est un peu le genre de chaine haute fidélité sans histoire et qui ne déçoit pas à l’écoute, quel que soit le style de musique joué. L’écoute s’avère très cohérente, sans le son typée des amplis à lampes, neutre tout en étant très musicale. Comme le dit très bien Romain, c’est un peu le « système des copains ». L’image stéréophonique est belle, ample, avec de la précision. Les câbles Absolue Creations viennent donner un peu de rigueur et d’équilibre à l’écoute, comme je le constaterai sur les deux autres systèmes.

Auditorium 080 ParisDisons que dans cette gamme, ce système haute fidélité sera apprécié par un large public, ne sachant pas forcément casser une grosse tirelire mais qui désire malgré tout prendre plaisir à écouter une musique parfaitement reproduite. Ici, nous étions déjà loin des petits systèmes bouchés ou criards sans personnalité que l’on rencontre parfois à des prix approchants mais je restais quand même un peu sur ma faim car je possède un système plus évolué à la maison.

Je dirais simplement que mon écoute est un peu plus claire, plus détaillée mais pour un budget évidemment plus élevé. Pourtant, après avoir laissé chauffer le Jolida JD 303 suffisamment, l’écoute s’est ouverte et je ne ressentais plus ce petit manque à l’écoute. Toujours est-il que nous sommes allés manger avant de passer à l’écoute de la seconde chaine haute fidélité. Après l’écoute du premier système, nous étions déjà tous deux en confiance quant à la suite des évènements…

Le second système va plus loin en transparence, en neutralité et en véracité d’écoute

080 Ppfff...

Amplificateur Ppfff… conçu sur la base du Jolida JD303

Avec le second système, j’ai retrouvé une écoute plus proche de ce que j’écoute habituellement. Composé d’un lecteur réseau Lumin U1 associé au DAC EERA Andante de Didier de Luca ou mieux encore, du Majestuoso (toujours chez EERA), les électroniques étant alimentées par un ampli intégré à lampes Ppfff… Van (amplificateur évolutif de 5000 à 10000€). Ce dernier est élaboré sur la base du Jolida JD303. Le tout aboutissait sur des enceintes SON de Wolf Von Langa (10000€ la paire, alimentation comprise pour les tweeters). Précisons à ce sujet que ces enceintes un peu particulières par leur forme bénéficient d’une paire de tweeter AMT dont la finesse n’a d’égal que le naturel de l’écoute.

Enceintes assez exceptionnelles en soi, elles sont pourvues d’un haut-parleur passif à l’arrière, un peu comme sur certaines enceintes Pierre Etienne Leon. L’écoute était déjà plus claire que le premier système, très proche de la réalité musicale, avec moins d’excès de matière sonore dans le médium. L’écoute était très riche et finement ciselée dans le haut, les tweeter AMT font un peu mieux que mes Scan Speak Revelator en termes de détails et de finesse dans l’aigu. Cette partie du spectre s’est avérée particulièrement naturelle mais elle avait aussi le mérite de s’intégrer particulièrement bien au reste du spectre sonore. Le médium est ouvert, l’image stéréophonique se fait plus précise alors que les basses fréquences s’expriment avec aplomb lorsque cela s’avère nécessaire. J’ai également apprécié l’apport des câbles Absolue Création, rigoureux et très transparents dans le sens où ils n’ajoutent rien à l’écoute et laissent s’exprimer la personnalité des systèmes sur lesquels ils sont branchés.

Le troisième système haute fidélité proposé par 080 atteint des sommets d’émotions et de musicalité

DAC Eera chez 080

DAC EERA Andante

Dernier système à l’écoute pour se samedi où les heures auront passés comme des instants, celui-ci était basé sur le lecteur réseau LUMIN U1 avec un excellent DAC Aries Cerat Kassandra MKII. L’amplificateur intégré ampli intégré Diana d’Aries Cerat également, était couplé aux enceintes à haut rendement TUNE AUDIO Anima (109 dB/W/m). Encombrantes, elles présentent cependant l’avantage du haut rendement avec la spontanéité et la véracité propres à ce type d’enceintes.

Ici, il m’était impossible de dire comment distinguer la musique de l’émotion qu’elle libère. Les premières 15 secondes du premier morceau écouté m’ont littéralement pétrifié sur place. J’étais assis sur le divan et je me suis levé d’un bond vers Romain qui était derrière moi. Je lui ai dit quelque chose mais je n’en ai plus le souvenir. J’imagine qu’il a dû voir sur mon visage que quelque chose de très peu commun s’était passé. Honnêtement, je ne pensais pas écouter la musique de cette manière un jour, du moins au point d’en être complètement transporté après avoir été littéralement pétrifié par l’émotion. J’ai eu un peu de difficulté à me remettre du choc. Si le second système nous donnait l’envie de dire Ppfff…, le troisième me faisait dire Ooouuuufff…

Saisi par l’émotion, j’ai dû me lever pour retrouver la réalité du moment

Enceintes haut rendement Tune Audio 080 Lentement remis de mes émotions, je suis venu me placer debout, derrière le canapé, afin de profiter au mieux de l’émotion pure qui se libérait progressivement devant moi. Nous avons passé Street Spirit de Stream of Passion puis un Serge Gainsbourg pour Jean et enfin quelques vinyles avant de discuter un peu et nous préparer à partir car le bus m’attendait, ainsi que le train pour Jean.

A l’écoute du vinyle, sur une platine de très belle qualité, et même si nous étions un peu en dessous du lecteur réseau couplé au DAC Kassandra, je devais bien m’avouer qu’ici, le streaming HD était supérieur en musicalité par rapport au vinyle. Disons que cela m’a fait une sensation étrange, un peu comme si je me découvrais tout à coup schizophrène… J’imagine que cela doit vraiment faire bizarre. Et même si je ne suis pas assez vieux pour faire partie de la génération vinyle (dans la haute fidélité, on est jamais assez vieux pour paraître crédible) mais plutôt de celle de la cassette audio et du CD, je n’aurais jamais imaginé qu’une chose pareille puisse exister. Cependant tout ceci était bien réel…

Finalement, il ne me restait plus qu’à remercier Romain pour son accueil exceptionnel et sa grande gentillesse. Je repartais ensuite avec Jean Razzaroli alors qu’il avait encore plusieurs heures de train devant lui. Avec tout ceci, il est maintenant certain que nous allons renouveler l’expérience prochainement. Je ne vous en dis pas plus mais il faut vous attendre à du nouveau sur mon blog et sur celui de Jean; peut-être également sous une autre forme mais pour l’instant, nous ne vous en disons pas plus…

Eric Mallet (avec Jean Razzaroli de l’Audio expérience)

  1. 23/03/2018 à 11:47 | #1

    C’est tout à fait ça. J’ai moi aussi vécu un excellent moment en compagnie des systèmes que M. Romain Grandadam nous a fait écouter pour l’occasion. 080 est une adresse des plus recommandables.

  2. Jean Pierre Jambes
    23/03/2018 à 14:25 | #2

    Bel article qui sonne en moi en mélodies de bons souvenirs et de toujours intenses moments d’émotion. Nous avons en effet du 080 à la maison avec pas mal des équipements que vous avez écoutés.

    • Eric
      23/03/2018 à 14:40 | #3

      Bonjour Jean Pierre,

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Cela me fait très plaisir de savoir que vous avez été bien conseillé par Romain Grandadam.

      Bien cordialement,
      Eric Mallet

  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :