Accueil > DIY > Bornier d’enceintes EIZZ AUDIO, gagnez en naturel pour pas cher !
25 Jan

Bornier d’enceintes EIZZ AUDIO, gagnez en naturel pour pas cher !

bornier EIZZ AUDIO cuivre tellurium placage rhodiumGénéralement, quand il s’agit de DIY, on risque souvent de passer des heures sur des détails mais il est toujours très difficile d’évaluer avec précision le résultat final sur la restitution musicale. En termes de détails, je me suis donc penché sur la question du bornier d’enceintes en Cuivre Tellurium avec placage Rhodium de chez EIZZ Audio, acheté pour une somme très raisonnable chez audiophonics.f…

Toujours est-il qu’on travaille rarement pour rien, surtout pour les grosses pièces du genre filtre d’enceintes ou des enceintes elles-mêmes. Pour ma part, je pourrais difficilement compter mes heures quand je repense au temps qu’il m’a fallu pour mettre en place mes filtres d’enceintes, câblés à l’ancienne et découplés avec un câblage en l’air, le tout étant noyé dans un bon silicone de salle de bain. Avec une self Jensen et deux condos Audyn caps, difficile de faire plus simple mais la mise en place n’a pas été facile pour autant. A vrai dire, quand on parle de DIY et de passion pour la haute fidélité, un critère essentiel s’impose facilement; c’est le rapport temps/résultat, le premier étant largement supérieur au premier. Mais parfois on a de bonnes surprises…

Un bornier d’enceintes en cuivre tellurium plaqué rhodium à un prix raisonnable 🙂

Disons que l’exercice s’est révélé un peu difficile quand j’ai commencé par retirer les borniers d’origine puisque je les avais rudement bien soudés sur les câbles, à l’époque où j’avais soudé le filtre DIY de mes Gaiä Minor. J’ai dû y aller à la grosse pince coupante et à la scie à métaux avant de pouvoir extraire difficilement ces borniers en laiton qui en plus d’être mauvais sont particulièrement moches. Je ne pouvais pas non plus dessouder avec un fer, il est hors de question que je soude à nouveau quoi que ce soit car je m’étais empoisonné en soudant le haut parleur tout en respirant de la soudure chaude. 8 ans après, j’en suis encore à chélater avec de l’EDTA et du DMSA en essayant d’extraire un maximum de ces saloperies de mercure et d’étain. C’est aussi pour cette raison que j’ai opté pour un serrage à vis, d’ailleurs tout aussi efficace qu’un bornier soudé sinon mieux car vous évitez la soudure en bénéficiant d’un contact direct.

Bormiers d'enceintes Eizz Audio cuivre tellurium placage rhodiumUne fois mes câbles d’enceintes rebranchés, j’ai nourri mon Eera DL 1 d’un album que je venais juste d’acheter; un groupe de rock américain du nom de Five Finger Death Punch qui, sans révolutionner le genre ni faire preuve d’une originalité musicale renversante, est très agréable à écouter. Un peu dans le genre « agités » de la gâchette, la voix du chanteur me plait énormément car il sait parfaitement faire passer l’émotion. J’ai toujours apprécié cette qualité d’authenticité, encore plus pour les voix féminines. Seulement, et je ne m’y attendais pas vraiment, j’ai pris une grosse baffe d’un seul coup…

Jamais, je n’aurais imaginé qu’un simple changement de bornier d’enceintes aurait pu produire une telle différence à l’écoute. Un instant, j’ai même cru avoir changé d’enceintes et pourtant, je les connais plutôt bien à force de vivre avec depuis des années et surtout, pour les avoir montés moi-même. Pour ajouter un détail qui a sans doute joué sur le résultat d’écoute, j’ai également viré le coton amortissant qui garnissait stratégiquement l’intérieur des enceintes pour leur mettre l’absorbant Angel Hair de Twaron. J’imagine que cet absorbant a dû jouer sur la perception beaucoup plus nette des détails sur l’ensemble du spectre sonore même si mes enceintes ne souffrent pas de ce défaut a priori. Ce n’est pourtant pas pour faire de la publicité à audiophonics.fr, qui est d’ailleurs un très bon site pour l’audio, mais quand on en a pour son argent, je trouve que ça mérite d’être signalé. Notez qu’en termes de bornier d’enceintes de qualité, les prix s’envolent allègrement si un modèle haut de gamme Furutech ou WBT vous intéresse. Cependant, les Eizz Audio sont excellents pour les 30 euros qu’ils mont coûté.

Le gain en profondeur de grave est manifeste tout en restant très tendu

Bornier d'enceintes EIZZ AudioRetour aux tests, c’est le grave qui a le plus profité du changement de bornier d’enceintes. J’y ai nettement gagné en profondeur tout en gardant l’aspect tendu d’une grosse caisse de batterie par exemple. Sur de la musique classique, j’ai pris beaucoup de plaisir à réécouter un grand classique des classiques avec le Mephisto & Co. du Minnesota Orchestra, un album souvent utilisé en démonstration dans les salons haute fidélité. Les basses sont encore mieux placées en arrière plan, les timbres encore plus justes par rapport à la réalité du concert. Les violons sonnent de manière très naturelle avec un  grain similaire au charme d’une écoute directe. La dynamique est rendue à son juste niveau sans débordement excessif. La séparation instrumentale est toujours aussi bonne, c’est un critère qui n’a pas changé. La Danse macabre de Saint Saëns est passé d’exceptionnelle à fabuleuse. Toujours est-il que je suis très impressionné par le niveau de grave bien propre que savent sortir mes petits boomers de 13 cm. L’aigu se fait également plus juste sans pour autant monter plus haut, corollaire évident d’une justesse de timbres plus proche du réel. Finalement, quand une enceinte est bien conçue, on en retire vraiment de la très belle musique.

Toujours est-il que ce gain en bande passante et en justesse des timbres m’a fait gagné en clarté, en discriminant avec plus de précision la qualité de chaque album écouté. La musique s’est alors imposée comme évidente et plus équilibrée à tous points de vue. Le côté très neutre, rapide et musical de mon Audio Note en modulation s’est également avéré plus juste, avec un aigu beaucoup moins rude pour les tympans tout en devenant totalement naturel par rapport à la réalité instrumentale. C’est à croire que ces borniers de petite qualité en laiton influencent beaucoup plus la restitution sonore qu’on voudrait bien nous le faire croire…

Eric Mallet

 

Categories: DIY
Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :