Archive

Archives pour la catégorie ‘DIY’
15 Août

DIY, accessoires, trucs et astuces de la haute fidélité

Comme vous le savez, la haute fidélité n’échappe pas aux innombrables petites astuces, processus divers et autres améliorations plus ou moins aléatoires qui pourraient, en théorie, améliorer l’écoute de votre chaine Hifi. La question du DIY, mis pour Do It Yourself, autrement dit tout ce que l’on peut faire soi-même sur un système audio, contribue également à alimenter de nombreux forums chez les passionnés du son. Tout ceci paraît bien normal puisque le DIY et tout ce qui s’y rapporte contribue à alimenter la passion des audiophiles en quête d’une amélioration constante de leur chaine haute fidélité. Ensuite, il est bien évident que l’on se demande parfois si certains accessoires (souvent hors de prix) sont vraiment sérieux et s’ils apporteront vraiment une amélioration musicale réelle, hormis un effet placebo qui finira par disparaitre très vite. Essayons cependant de rester concret avec cet article…

Le DIY en haute fidélité, une pratique très courante pour les audiophiles et passionnés du son

Filtre audiophile

Un vrai filtre audiophile est la meilleure chose que vous puissiez offrir à vos enceintes !

A vrai dire, le DIY est un domaine que je connais très bien puisque j’ai été amené à refaire mes propres enceintes de A à Z, depuis l’amortissement jusqu’au filtre. Seule la caisse des enceintes est restée la même. Au départ, je m’étais acheté une paire de Gaïa Minor, des enceintes deux voies qui répondaient très bien à mes attentes. Les enceintes ne sont plus fabriquées aujourd’hui, je pense que l’entreprise qui les fabriquaient n’existe plus. Toujours est-il qu’avec le temps, les haut parleurs ont fini par prendre l’humidité; j’étais donc contraint de les changer.

J’ai finalement trouvé mon bonheur chez Scan-Speak et j’en ai profité pour leur associer un tweeter plus haut de gamme également. Les haut-parleurs changés, il me fallait donc modifier également le filtre. C’est sur les conseils d’un ami que j’ai refait un filtre avec deux gros condensateurs Audyn Cap et une self Jensen. Posé sur une belle planchette en bois, j’ai noyé les composants dans du silicone avant de poser le filtre, celui étant découplé par trois petites pointes qui reposent sur le fond de l’enceinte.

Un filtre d’enceintes de qualité élevée vous permet de faire un bond appréciable en termes de respect des timbres et de stéréophonie

Je dois bien dire qu’en termes de DIY, le remplacement du filtre d’origine de qualité assez moyenne par un véritable filtre audiophile apporte déjà des améliorations particulièrement notables en termes de transparence mais surtout sur la justesse des timbres et le grave qui descend plus bas, avec bien plus de facilité. Naturellement, ce genre de modification se paye parfois assez cher étant donné le prix d’un condensateur ou d’une self qui n’a plus grand chose à voir avec les composants faméliques généralement retrouvés sur la plupart des filtres d’origine. Comptez entre 50 et 200€ par enceinte mais si vous voulez les garder longtemps, l’investissement sera tout à fait justifié. Ne vous méprenez pas non plus, même si vous payez vos enceintes un certain prix, il est bien évident que les fabricants (à part quelques rares manufacturiers haut de gamme) ne sont pas prêts à payer plus de 20€ par condensateur alors que des éléments nettement moins chers mais aussi nettement moins bons peuvent être utilisés. Malheureusement, c’est effectivement le cas plus de huit fois sur dix.

Twaron Angel Hair, un amortissant haut de gamme contre les ondes stationnaires…

Incidemment, si vous refaites votre filtre, poser un bornier en cuivre de tellure vous apportera également un petit bonus intéressant en termes de précisions des timbres, de séparation instrumentale et d’image stéréophonique. Un bornier de qualité réellement fabriqué en cuivre apportera son lot d’amélioration par rapport à des fiches de laiton qui laissent difficilement passer 56% du signal (normes IACS) à l’opposé du cuivre/Tellurium dont la conductivité dépasse 99%.

Naturellement, si vous investissez dans un filtre de qualité audiophile, pensez à changer le bornier en même temps et vous profiterez réellement de vos enceintes pour longtemps. En même temps, virez l’amortissant de matière cotonneuse qui encombre l’intérieur de vos enceintes pour le remplacer par du Twaron Angel Hair. Cet absorbant interne des ondes stationnaires vous apportera plus de définition dans l’aigu et les basses fréquences avec une amélioration sensible de l’image stéréophonique et de sa précision par rapport à l’amortissant déjà présent dans vos enceintes. L’ensemble de ces améliorations vous permettra de profiter réellement du potentiel de vos enceintes acoustiques si elles sont de bonne qualité. Elles vous feront économiser de l’argent en mettant peut-être un terme à cette quête sans fin des enceintes ultimes. Vous découvrirez alors qu’elles pourraient bien déjà être dans votre salon 🙂

Pointes, découpleurs, amortissants pour enceintes acoustiques ?

Pointes de découplage

Pointes de découplage pour enceintes acoustiques made in Charlin 🙂

Comme vous le savez, utiliser des pointes, une mousse amortissante ou d’autres formes de découpleurs dépendra naturellement de chaque cas particulier, en fonction de ce que vous ayez des enceintes bibliothèque ou des colonnes mais également de la qualité du grave développé par vos électroniques. Si vous utilisez des pointes de découplages, il sera toujours préférable d’utiliser des contre-pointes, du moins, dans une grande majorité des cas.

Par contre, si vous possédez des petites enceintes deux voies posées sur des pieds ou des supports dédiés, il sera peut-être préférable d’éviter les pointes, au risque de dégraisser excessivement le bas du spectre sonore. Sur le marché, il existe des feutres amortissant en mousse qui vous donneront un bon résultat dans ce cas précis. Si vous posez vos enceintes bibliothèque sur des pieds, prenez soin de les remplir de sable et de plomb. Vous trouverez facilement des petits plombs dans n’importe quel boutique d’accessoires de pêche, ils sont simples à trouver.

De là, il existe un nombre infini de découpleurs de toutes natures, en acier, en tungstène… vendus à tous les prix. Retenez simplement que ce genre de découpleurs ne fonctionneront bien que si vous mettez vraiment du poids dessus. J’utilisais autrefois des découpleurs Aktina en dessous de mon Eera Tentation avec peu de succès. Il m’a suffit de les placer sous mon amplificateur où se pose également une plaque en pierre de lave de 10 kilos et mon lecteur de CD pour obtenir un résultat nettement meilleur avec une dynamique également répartie sur l’ensemble de la bande passante, améliorant de fait la musicalité de ma chaine haute fidélité. A présent, j’ai dans l’idée de tester les Fat Padz de Symposium, je vous en donnerai des nouvelles au cours d’un prochain article.

L’éternelle question des câbles…

Câble InakustikDisons que si vous niez en bloc l’importance des câbles et que vous êtes vraiment persuadé qu’un bout de cuivre d’EDF ou d’un fil de téléphone est amplement suffisant pour obtenir le meilleur de votre système haute fidélité, j’aurais tendance à vous dire d’aller voir ailleurs parce que ce n’est pas le sujet de mon blog. A l’opposé, si vous pensez qu’il existe un câble magique permettant d’obtenir une musicalité optimale sur n’importe quelle chaine, j’aurais tout autant de mal à vous croire. Ayant passé plus de 25 ans à tester et re-tester un nombre incalculable de câbles, j’ai surtout remarqué qu’il n’en existait aucun qui pouvait donner le même résultat sonore sur une chaine hifi donnée. Ensuite, libre à vous d’être sceptique mais ce n’est pas mon opinion. Je pense qu’il faut savoir rester raisonnable en termes de budget et de ne retenir que ceux qui conviennent à votre oreille en fonction de l’écoute que vous souhaitez obtenir, cela répond finalement à une certaine logique. Ainsi, il m’est impossible de vous dire que telle ou telle marque de câbles seront les meilleurs pour votre chaine haute fidélité car la musicalité qui me plait ne vous plaira pas forcément.

Toujours est-il que pour les câbles, je préfère vous donner mon avis de musicien plutôt que d’audiophile alors que les deux sont parfaitement, et a priori, tout à fait compatibles sinon associés. C’est un peu ce genre de conversation que j’avais eu avec Rohan de Paris (mais qui est breton d’origine). Personnellement, ce qui m’importe en premier lieu se résume toujours à un point essentiel, le respect des timbres instrumentaux. Si ce premier critère est absent, ne perdez pas votre temps à aller plus loin. En effet, pourquoi brancher un câble sur votre chaine haute fidélité qui risque de dénaturer la musique ou de vous donner un son caricatural. Si vous entendez toujours la même basse, toujours le même aigu ou que les voix sonnent plat, associez un autre câble à votre système hifi. Ensuite, les notions de transparence, de matière sonore et d’image stéréophonique et d’autres encore peuvent entrer en ligne de compte mais si vous n’obtenez pas de timbres naturels, ne perdez pas votre temps plus longtemps. C’est aussi pour cette raison que j’avais été impressionné par le naturel des câbles Charlin, justement parce qu’ils n’impressionnent pas mais qu’ils font parfaitement passer la musique.

Quelques trouvailles, DIY et autres accessoires utiles pour la hifi ?

Câbles secteur High End MunichDans le registre des accessoires parfois controversés, les câbles secteur font peut-être partie des sujets les plus discutés. Cependant, il est me paraît évident de dire que le courant qui arrive directement au niveau du transformateur de vos électroniques aura autant d’importance que le sang qui vous arrive au cœur si vous me permettez cette métaphore un peu osée. Pourtant, et par rapport à mes essais, la qualité du courant aura tendance à jouer positivement – ou négativement – sur la musicalité d’une chaine haute fidélité. Même de manière assez ténue, j’ai toujours entendu une différence d’écoute entre différents câbles secteurs. Toujours est-il que ma première expérience du genre remonte à l’époque où Synergistic Research commercialisait ses premiers câbles secteurs, suivi quelques années après par d’autres câbliers américains. Quelque peu sceptique, j’avais pourtant remarqué que ce câble secteur me donnait un grave plus riche et plus tendu. A vrai dire, j’aimais beaucoup le résultat d’écoute donné par ce câble secteur, précisément pour cette raison. Question accessoires et DIY, un nombre impressionnant de fiches secteur et de câbles vous donneront de quoi bricoler, pour peu que vous sachiez manipuler un tournevis et un cutter. Aujourd’hui, la majorité des grandes marques du marché vous proposeront leurs câbles secteur déjà montés ou DIY, à vous de juger de ce qu’ils peuvent vous apporter à l’écoute en fonction de votre oreille…

Concernant les filtres secteur, il est assez rassurant de constater que les audiophiles s’accordent à peu près tous sur les mêmes critères. Dynamique et nervosité augmentées (ou étouffées dans le pire des cas), recul du bruit de fond, élargissement de la scène sonore, amélioration de la transparence sonore sont des critères qui reviennent souvent sur les forums ou les sites de tests de la haute fidélité. Des marques très connues comme Furutech ou les américains de chez Shunyata ont fait leurs preuves sur ce marché, avec des tarifs parfois très élevés.

Quels accessoires DIY peuvent-ils faire la différence ?

Fusible audiophile Synergistic Research

Un fusible pourrait-il améliorer la musicalité de votre chaine haute fidélité ?

Parmi toute une flopée d’accessoires plus ésotériques les uns des autres (résonateurs, absorbeurs divers, boitiers et autres modificateurs quantiques…), certains d’entre eux se détachent cependant car ils font partie, sinon de la logique, du moins du trajet du signal ou de l’aspect vibratoire des électroniques libérant la musique de nos albums préférés. Il faut bien vous dire que ce qui sort de vos enceintes n’est pas seulement fait de vibrations sonores mais bien de musique ET de vibrations parasites. Au plus ces vibrations seront contenues, au plus de musique sortira de vos enceintes.

La première chose qui me vient à l’esprit concerne l’amortissement interne des électroniques elle-mêmes. Comme vous avez déjà pu le constater sur une grande boutique française du Web, des plaques bitumées peuvent être utilisées dans le but de neutraliser ou de réduire les vibrations internes de vos électroniques. Naturellement, ces ajouts auront pour effet d’annuler la garantie de vos appareils. Si ces modifications sont souvent efficaces, prenez soin de ne pas alourdir à l’excès ni à boucher les aérations qui ont été pratiquées dans la structure de vos électroniques, au risque d’une surchauffe éventuelle et d’une panne prochaine.

Un fusible serait-il en mesure d’améliorer la musicalité de votre système haute fidélité ?

Dernier point sur lequel je voulais attirer votre attention concerne les fusibles audiophiles. A nouveau, plusieurs fabricants distribuent ces produits qui, à mon avis, n’ont peut-être rien d’inutile. En effet, vous conviendrez que le secteur passe inévitablement par ce fusible d’un petit millimètre ou un peu plus de diamètre. Il serait donc un peu curieux de prétendre filtrer et acheminer le courant électrique à travers force filtres secteur et câbles de fort diamètre alors que tout passe par ce petit fusible. Si j’ai moi-même obtenu un bon résultat en remplaçant le fusible de base d’un amplificateur par un autre fusible avec un corps en céramique pour quelques euros, j’imagine que toute la recherche et essais effectués sur ce genre d’accessoires doit bien avoir du sens quelque part. Encore une fois, on peut légitimement se montrer sceptique mais dans tous les cas, il est impossible de se faire une idée sans tester le fusible en question.

Pour conclure, je vous dirais simplement que vous avez tout à fait raison d’être sceptique et je le suis aussi mais que je ne comprendrais jamais comment il est possible de critiquer un accessoire lorsqu’on ne l’a jamais essayé soit-même. Rien n’est plus pénible et prétentieux que de critiquer sans avoir fait l’expérience de ce que l’on critique, quel qu’en soit le prix. Dans ce cas, les critiques n’ont, à mon avis, rien de légitime.

Eric Mallet

Categories: DIY Tags:
25 Jan

Bornier d’enceintes EIZZ AUDIO, gagnez en naturel pour pas cher !

bornier EIZZ AUDIO cuivre tellurium placage rhodiumGénéralement, quand il s’agit de DIY, on risque souvent de passer des heures sur des détails mais il est toujours très difficile d’évaluer avec précision le résultat final sur la restitution musicale. En termes de détails, je me suis donc penché sur la question du bornier d’enceintes en Cuivre Tellurium avec placage Rhodium de chez EIZZ Audio, acheté pour une somme très raisonnable chez audiophonics.f…

Toujours est-il qu’on travaille rarement pour rien, surtout pour les grosses pièces du genre filtre d’enceintes ou des enceintes elles-mêmes. Pour ma part, je pourrais difficilement compter mes heures quand je repense au temps qu’il m’a fallu pour mettre en place mes filtres d’enceintes, câblés à l’ancienne et découplés avec un câblage en l’air, le tout étant noyé dans un bon silicone de salle de bain. Avec une self Jensen et deux condos Audyn caps, difficile de faire plus simple mais la mise en place n’a pas été facile pour autant. A vrai dire, quand on parle de DIY et de passion pour la haute fidélité, un critère essentiel s’impose facilement; c’est le rapport temps/résultat, le premier étant largement supérieur au premier. Mais parfois on a de bonnes surprises…

Un bornier d’enceintes en cuivre tellurium plaqué rhodium à un prix raisonnable 🙂

Disons que l’exercice s’est révélé un peu difficile quand j’ai commencé par retirer les borniers d’origine puisque je les avais rudement bien soudés sur les câbles, à l’époque où j’avais soudé le filtre DIY de mes Gaiä Minor. J’ai dû y aller à la grosse pince coupante et à la scie à métaux avant de pouvoir extraire difficilement ces borniers en laiton qui en plus d’être mauvais sont particulièrement moches. Je ne pouvais pas non plus dessouder avec un fer, il est hors de question que je soude à nouveau quoi que ce soit car je m’étais empoisonné en soudant le haut parleur tout en respirant de la soudure chaude. 8 ans après, j’en suis encore à chélater avec de l’EDTA et du DMSA en essayant d’extraire un maximum de ces saloperies de mercure et d’étain. C’est aussi pour cette raison que j’ai opté pour un serrage à vis, d’ailleurs tout aussi efficace qu’un bornier soudé sinon mieux car vous évitez la soudure en bénéficiant d’un contact direct.

Bormiers d'enceintes Eizz Audio cuivre tellurium placage rhodiumUne fois mes câbles d’enceintes rebranchés, j’ai nourri mon Eera DL 1 d’un album que je venais juste d’acheter; un groupe de rock américain du nom de Five Finger Death Punch qui, sans révolutionner le genre ni faire preuve d’une originalité musicale renversante, est très agréable à écouter. Un peu dans le genre « agités » de la gâchette, la voix du chanteur me plait énormément car il sait parfaitement faire passer l’émotion. J’ai toujours apprécié cette qualité d’authenticité, encore plus pour les voix féminines. Seulement, et je ne m’y attendais pas vraiment, j’ai pris une grosse baffe d’un seul coup…

Jamais, je n’aurais imaginé qu’un simple changement de bornier d’enceintes aurait pu produire une telle différence à l’écoute. Un instant, j’ai même cru avoir changé d’enceintes et pourtant, je les connais plutôt bien à force de vivre avec depuis des années et surtout, pour les avoir montés moi-même. Pour ajouter un détail qui a sans doute joué sur le résultat d’écoute, j’ai également viré le coton amortissant qui garnissait stratégiquement l’intérieur des enceintes pour leur mettre l’absorbant Angel Hair de Twaron. J’imagine que cet absorbant a dû jouer sur la perception beaucoup plus nette des détails sur l’ensemble du spectre sonore même si mes enceintes ne souffrent pas de ce défaut a priori. Ce n’est pourtant pas pour faire de la publicité à audiophonics.fr, qui est d’ailleurs un très bon site pour l’audio, mais quand on en a pour son argent, je trouve que ça mérite d’être signalé. Notez qu’en termes de bornier d’enceintes de qualité, les prix s’envolent allègrement si un modèle haut de gamme Furutech ou WBT vous intéresse. Cependant, les Eizz Audio sont excellents pour les 30 euros qu’ils mont coûté.

Le gain en profondeur de grave est manifeste tout en restant très tendu

Bornier d'enceintes EIZZ AudioRetour aux tests, c’est le grave qui a le plus profité du changement de bornier d’enceintes. J’y ai nettement gagné en profondeur tout en gardant l’aspect tendu d’une grosse caisse de batterie par exemple. Sur de la musique classique, j’ai pris beaucoup de plaisir à réécouter un grand classique des classiques avec le Mephisto & Co. du Minnesota Orchestra, un album souvent utilisé en démonstration dans les salons haute fidélité. Les basses sont encore mieux placées en arrière plan, les timbres encore plus justes par rapport à la réalité du concert. Les violons sonnent de manière très naturelle avec un  grain similaire au charme d’une écoute directe. La dynamique est rendue à son juste niveau sans débordement excessif. La séparation instrumentale est toujours aussi bonne, c’est un critère qui n’a pas changé. La Danse macabre de Saint Saëns est passé d’exceptionnelle à fabuleuse. Toujours est-il que je suis très impressionné par le niveau de grave bien propre que savent sortir mes petits boomers de 13 cm. L’aigu se fait également plus juste sans pour autant monter plus haut, corollaire évident d’une justesse de timbres plus proche du réel. Finalement, quand une enceinte est bien conçue, on en retire vraiment de la très belle musique.

Toujours est-il que ce gain en bande passante et en justesse des timbres m’a fait gagné en clarté, en discriminant avec plus de précision la qualité de chaque album écouté. La musique s’est alors imposée comme évidente et plus équilibrée à tous points de vue. Le côté très neutre, rapide et musical de mon Audio Note en modulation s’est également avéré plus juste, avec un aigu beaucoup moins rude pour les tympans tout en devenant totalement naturel par rapport à la réalité instrumentale. C’est à croire que ces borniers de petite qualité en laiton influencent beaucoup plus la restitution sonore qu’on voudrait bien nous le faire croire…

Eric Mallet

 

Categories: DIY Tags: