Accueil > Reportages salons Haute Fidélité > Festival Son & Image 2017, un salon qui me réserva quelques bonnes surprises…
25 Oct

Festival Son & Image 2017, un salon qui me réserva quelques bonnes surprises…

Posted by 2 commentaires

Festival Son & Image 2017A vrai dire, le Festival Son & Image 2017 organisé par le SPAT m’intéresse assez peu car l’image ne m’intéresse absolument pas. Audiophile pur et dur, j’avais déjà visité le salon Son & Image en 2012 avec des regrets car le Home Cinéma n’est pas ma tasse de thé, au risque de me répéter. Un peu déçu, plus par le thème que par les exposants de qualité qui viennent présenter leurs systèmes haute fidélité, je n’avais pas dans l’idée de refaire ce Festival Son & Image de si tôt. Finalement, c’est Olivier Robert des électroniques Charlin qui m’a convaincu de venir y laisser une oreille. Olivier avait bien fait…

Il est vrai qu’après le High End de Munich, revenir sur Paris, c’est revenir à des dimensions beaucoup plus modestes. Cependant, la plupart des salons européens nous réservent bien souvent de belles surprises audiophiles, quelle que soit leur taille. Si j’ai toujours préféré le salon Haute Fidélité qui se tient chaque année au Mariott Rive Gauche, je n’ai pas été déçu de ma visite. Finalement, les amateurs de musique, plus que d’images, y trouvent aussi leur compte. J’en prends à témoin, les belles démonstrations auxquels j’ai eu l’occasion d’assister malgré les éternelles imperfections acoustiques des salles. En effet, elles sont souvent petites et inadaptées mais le Novotel permet toutefois de profiter de l’écoute de nombreuses chaines haute fidélité afin de se faire un début d’opinion sur les nouveautés du marché. Dans cette optique, le contrat est rempli. De toute façon, même à Munich, les conditions d’écoute sont loin d’être idéales mais là n’est pas la question.

Après deux heures de bus, le Festival Son & Image 2017 est en vue !

Electroniques Rega et enceintes Totem

Électroniques Rega et enceintes Totem

Après un voyage en bus très tranquille et sans bouchons sur le périph’ 🙂 Me voici dans le métro, armé de mon fidèle Canon et de son 17-35 f2.8 qui sera je l’espère, rapidement remplacé par un Sigma 18-35 f1.8. Arrivé à l’hôtel, j’avale rapidement une salade et rentre enfin sur le salon. Depuis l’entrée, je me décide à nouveau à prendre le petit couloir qui mène aux petites salles d’écoute du Son & Image. Pour tout dire, le schéma du Novotel et a fortiori du salon lui-même, me paraît assez alambiqué avec son petit couloir de pièces, sa grande allée labyrinthique et son sous-sol biscornu. C’est aussi pour cette raison que j’ai du mal à apprécier ce salon, pourtant de qualité. Au Mariott, les salles sont toujours mieux distribuées dans l’espace. C’est peut-être un détail mais un salon haute fidélité installé sur plusieurs étages nous permet d’organiser plus facilement notre visite.

Câbles Absolue Creations Son & Image 2017

Enceintes Mulidine et câbles Absolue Créations forment un ensemble cohérent sur le plan musical

Première écoute avec un petit système qui a première vue ne paye pas de mine mais dont le message musical s’avère très plaisant, agréable et équilibré. Électroniques Rega et enceintes colonnes Totem distillent une musique vivante et particulièrement agréable dans toute la pièce. Déjà très bon en numérique, l’écoute s’avère excellente en vinyle. Alors dans une pièce opposée, j’ai retraversé le couloir pour écouter ce système haute fidélité une seconde fois. Toujours est-il que cette pièce opposée abritait un système relié avec des câbles Absolue Créations, ce qui n’est plus une découverte aujourd’hui.

Déjà écoutés l’année dernière au salon haute fidélité du Mariott, j’avais eu l’occasion de discuter avec le créateur de cette belle marque française de câbles haute fidélité. Dans la salle du Novotel, un système plus modeste que l’année dernière au Mariott alimentait une paire de Mulidine, des enceintes françaises que l’on ne présente plus. Toujours aussi discrète que musicalement abouties, je ne les avais pas reconnu de prime abord. Naturellement, je n’ai pas retrouvé l’excellence musicale de l’année dernière mais le côté très charnel et rempli d’humanité des enceintes Mulidine s’apprécie là aussi sans efforts.

Ce Festival Son & Image s’avère plutôt riche en découvertes musicales de qualité

Hegel Son & Image 2017

Électroniques Hegel et enceintes Abscisse Jubile JMR

Après l’écoute d’un système haute fidélité Hegel qui s’avère assez neutre, droit et plutôt fédérateur, je me suis un peu attardé dans une petite pièce qui proposait l’écoute d’une paire de Wilson Audio, simplement alimentés par un amplificateur intégré avec un câblage Viard Audio, une marque de câbles qui m’avait bien plu l’année dernière également.

Difficile de dire si les câbles ou l’amplificateur lui-même pouvait donner un tel résultat sonore mais l’écoute m’a un peu surpris dans le sens où les Wilson Audio chantaient de très belle manière, de façon légèrement moins rigide que lors de mes écoutes précédentes à Bruxelles et à Paris. J’ai souvent trouvé que les Wilson Audio allaient parfois un peu trop loin en termes de « neutralité », au point que l’écoute me semblait pourtant un peu  « sèche ».

Sonoro Meisterstück Son & Image 2017

Meisterstück de la marque allemande Sonoro

Petite salle de présentation plus que d’écoute, d’élégants appareils de tailles différentes fonctionnant en classe D ressemblaient fort à nos postes de radio des années 70 et 80. Proposés selon différents prix, formats et fonctions, le Meisterstück de Sonoro associe un lecteur de CD, un streamer et un récepteur de radios numériques rassemblés en un seul appareil, d’ailleurs très réussi sur le plan sonore et esthétique. Imaginez-vous retrouver votre ancien « poste » multi-fonctions à CD et cassettes avec la technologie moderne d’aujourd’hui, les allemands de Sonoro vous le propose désormais.

Dans la pièce juste à côté, une « start-up » française du nom de oWi proposait un peu le même genre d’appareil nomade, plutôt efficace mais vraiment petit. Un amplificateur en classe AB vient alimenter un petit haut parleur de 8 cm seulement. L’effet stéréophonique est assez impressionnant mais la bande passante n’est pas forcément la plus large non plus, c’est compréhensible. Les concepteurs prévoient des extensions, nous en saurons bientôt plus dans un proche avenir sur ce nouveau concept nomade.

Les enceintes Athom et électroniques Atoll s’associent pour fédérer un grand nombre d’audiophiles

Athom Son & Image 2017

Enceintes Athom, électroniques Atoll

Autre contexte musical, plus généraliste cette fois, c’est une nouvelle démonstration des enceintes Athom et des électroniques Atoll qui m’attendait mais comme à chaque fois, je n’y suis pas resté très longtemps. Le couple Atoll et Athom est intéressant. C’est vif, rapide, détaillé et fait certainement consensus chez une majorité d’audiophiles mais l’écoute manque cruellement de finesse.

Disons que pour un petit système audiophile, Athom et Atoll conviendront certainement mais si vous êtes à la recherche d’une écoute plus travaillée, plus fouillée, avec un médium riche, de la matière sur les instruments et les voix avec une image stéréo en trois dimensions, des timbres justes et beaucoup d’émotions, d’autres paires d’enceintes peut-être plus haut de gamme vous donneront plus de satisfaction.

Naturellement, le budget à consacrer à ce genre de chaines haute fidélité risque d’être tout autre mais pour le prix et dans leur gamme, Athom contentera un grand nombre d’audiophiles ou d’amateurs de Home Cinéma; inutile de leur en demander plus pour autant.

Helixir Audio m’a laissé une forte impression à l’écoute

Helixir Audio Fextival Son & Image 2017

Électroniques Helixir,Audio, lecteur Helios Stargate !

Plus haut de gamme justement, me voilà très intrigué par la très belle musique libérée par des électroniques que je ne connaissais pas encore. Enfin, plutôt si puisqu’Helixir Audio avait déjà fait la démonstration de son savoir faire au salon haute fidélité du Mariott en 2012 (rappelez-vous de leur moquette psychédélique !) avec des enceintes de Pierre Étienne Léon et le succès qu’on lui connait. A l’époque, Helixir Audio avait déjà séduit bien des oreilles !

Cette année de Festival Son et Image, l’écoute des électroniques Helixir Audio aboutissait sur des enceintes françaises Waterfall Audio, enceintes en verre qui ne cessent de m’étonner. Ajoutons que le mariage entre Helixir Audio et les enceintes Waterfall s’avère tout à fait réussi. De prime abord, l’écoute se fait chaleureuse, vivante, pleine d’émotions et particulièrement large sur le plan stéréophonique, en largeur comme en profondeur. J’espère que Christian Catauro me pardonnera si j’ai un moment osé la comparaison de ses électroniques avec Naim Audio mais en 100 fois plus abouti selon mes oreilles…

Enceintes Waterfall Festival Son & Image 2017

Enceintes Waterfall et Helixir Audio 🙂

Si je préfère les écoutes plus rigoureuses, je dois bien dire qu’Helixir m’a fortement impressionné. Électroniques résolument faites pour les passionnés, Christian Catauro, directeur et concepteur d’Helixir Audio est lui aussi passionné par la musique et cela s’entend. Une fois lancé sur le sujet, impossible de l’arrêter. Christian est quelqu’un d’entier qui par ses convictions rend vraiment service à notre petit monde de la haute fidélité et à la musique; du moins, ce sont mes impressions.

Platine vinyle PTP Audio SOLID 9 avec bras Thomas Schick 9″ et cellule MC La103.3, le lecteur de CD n’en était pas moins que l’Helios Stargate avec convertisseur HRDDAC d’Helixir Audio. Les deux formats, numériques et analogiques étaient donc mis à l’honneur avec un égal succès. Également concepteur du Stargate, Christian Catauro nous a rappelé les principes qui se tiennent derrière le système Gyropoint qui anime le Stargate Hélios qui, après tant d’années, continue à nous mettre une sacrée baffe en termes de musicalité pure !

Helixir Audio Son & Image 2017

L’Hélios Stargate fait toujours partie des meilleurs drives du marché…

Je me suis donc finalement attardé plus que de raison – à cause sans doute de la passion qui nous anime – à l’écoute des Helixir Audio et à discuter avec Christian Catauro – avec un immense plaisir. Ajoutons que la maitrise technologique qui se cache derrière ces électroniques hors du commun est tout aussi bien expliquée par de belles affiches qui soulignent les points saillants de chaque électronique. Tout ceci relève finalement de la belle ouvrage, avec des électroniques particulièrement abouties sur le plan technologique, au service de la musique. In fine, le contrat est rempli…

A peine remis des mes émotions musicales, je rejoins enfin Olivier Robert avec plaisir et je lui rends ses câbles de modulation Ultimate. Je les avais d’ailleurs gardé un bon moment et je dois bien dire que j’ai profité de moments d’écoute exceptionnels grâce à son travail d’orfèvre de la haute fidélité.

Enceintes Magico et électroniques Soulution présentées par Présence Audio Conseil pour un autre style d’écoute

Magico M3 Festival Son & Image 2017

Électroniques Soulution, enceintes Magico S3 mk II, conditionneur secteur Esotek

Autre écoute de haut niveau sur le plan musical, j’ai particulièrement apprécié le système présenté par le distributeur Sound And Colors avec une démonstration orchestrée par la boutique parisienne Présence Audio Conseil. Ce système haute fidélité était basé sur des électroniques Soulution série 5 avec amplificateur stéréo 511, préamplificateur 520, lecteur de CD et DAC 541 alimentant une très belle paire de Magico S3 mkII. Notons la présence en source d’une platine vinyle Spiral Groove SG 1.1, bras Centroid Tone Arm et cellule Atlas. Un conditionneur secteur Isotek Mosaic venait alimenter l’ensemble de la chaine, elle-même posée sur un meuble Solidsteel.

Écoute à l’antithèse complète des électroniques Helixir Audio de Christian Catauro sur Waterfall Niagara, j’ai rarement eu l’occasion d’apprécier une démonstration musicale aussi naturellement timbrée, avec une image stéréophonique aussi réaliste et juste ce qu’il faut de matière sonore. Placement des musiciens au millimètre avec une présence musicale hors du commun, les Magico S3 mkII m’ont plongé au cœur de chaque enregistrement. Un seul regret toutefois concerne peut-être le choix des câbles; il s’agissait de Crystal cable. Je leur reprocherais d’apporter une légère matité sur les timbres avec une petite retenue à l’écoute. Cela reste cependant une question d’appréciation personnelle, si j’avais les moyens de m’offrir un tel système, j’opterais plus sûrement pour des JPS Labs Aluminata ou des Charlin Ultimate. D’après moi, il s’agissait de l’une des meilleures écoutes du salon en termes de naturel, même si j’en ai raté quelque-unes.

Rotel et B&W en écoute ainsi qu’une pièce entière consacrée à l’écoute des casques

J’ai également retenu l’écoute très intéressant des électroniques Rotel sur enceintes B&W reliés à de très bons câbles Esprit. C’est rare mais c’est bien la première fois que je dis beaucoup de bien de B&W, ces enceintes n’étant pas trop ma tasse de thé. Toujours est-il qu’il s’agissait d’un très beau salon. Mention spéciale pour la seconde version du DAC Hugo de chez Chord, avec un message musical qui a perdu de la surdéfinition de la première version même si on peut apprécier ce genre d’écoute. Leur nouveau convertisseur est absolument remarquable en termes de musicalité.

Une pièce entière était également consacrée à l’écoute des casques de toutes dimensions. Je ne vous cache pas que j’ai un faible pour notre fabricant français Earsonics dont la qualité des intra est toujours aussi irréprochable avec un rapport qualité/prix à mon sens justifié, contrairement à certains qui en profitent un peu mais qui ne vous donneront pas forcément mieux à l’écoute. Pour ma part, j’aurais voulu bénéficier de plus de temps pour découvrir l’ensemble des chaines haute fidélité présentées au Festival Son & Image 2017 mais je ne manquerai pas d’y revenir l’année prochaine avec beaucoup de plaisir.

A lire également, l’article de Voir et Émouvoir sur le salon Festival Image et Son 2017

Eric Mallet

  1. 01/11/2017 à 10:39 | #1

    Merci pour le lien, finalement nos sentiments se rejoignent sur de nombreux points:)

    • Eric
      01/11/2017 à 16:38 | #2

      > Merci Laurent pour votre message.

      Le nouveau site Charlin est en ligne depuis hier matin: http://www.maisoncharlin.com J’ai rédigé les textes du site en français et en anglais.

      Bien cordialement,
      Eric Mallet

  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :