Accueil > Reportages salons Haute Fidélité > High End Munich 2017, le meilleur salon européen de la haute fidélité
15 Juin

High End Munich 2017, le meilleur salon européen de la haute fidélité

High End MunichNe sachant pas vraiment si j’allais me rendre sur place car le site du High End n’est pas très explicite ni riche en images, je me suis finalement décidé à tenter l’aventure du High End Munich 2017, sachant que je pouvais très difficilement en revenir déçu. Cela dit, le salon compte quand même 538 exposants venus de 44 pays, ce qui en fait le plus grand salon d’exposition de la haute fidélité d’exception en Europe. J’avais pourtant l’habitude de faire les salons de Paris et de Bruxelles de la Hifi depuis plus d’une dizaine d’années mais je ne m’attendais pas à changer d’Univers à ce point. L’exposition de l’audio haut de gamme à Munich, c’est vraiment une toute autre dimension !

Salon High End Munich 2017Décidément, tout est toujours plus grand en Allemagne et je ne m’en plaindrais pas. Habitué, sur le plan professionnel, à me rendre aux salons des sports de force et de la nutrition sportive, la comparaison est tout aussi saisissante que pour la haute fidélité. A Paris, le Bodysport machin annuel est une nullité typiquement représentative du monde des sports français. A l’opposé, le FIBO de Cologne profite amplement du plus grand centre d’exposition d’Allemagne où la sensation d’espace surmultiplié y est permanente. A décharge, précisons que le salon parisien de la haute fidélité est d’une réelle qualité musicale et technologique alors que les dimensions de l’exposition haute fidélité explosent à Munich.  Voilà pour cette comparaison spatiale entre deux mondes qui n’ont, a priori, aucun points communs mais qui sont mes passions depuis plus de 25 ans.

En route vers le High End Munich 2017…

High End Munich 2017Et donc, après 12 heures de bus en partant de Lille (par Paris, Reims, Strasbourg et Stuttgart…), me voici arrivé à Munich en début de matinée. L’atmosphère y était très pesante car la chaleur ne nous aura pas quitté de toute la durée du High End. Journée de repos, je m’installe tranquillement à l’hôtel pour profiter de la journée à découvrir la ville tant que je tiens encore debout. Munich sera certainement une des plus belles villes que j’ai pu visiter en Allemagne. Je reprends un peu du sommeil qui me manque et ouvre l’ordinateur. Sur l’écran apparait un mail d’Olivier Robert pour Charlin, celui-ci était déjà installé depuis la veille. Il m’invite à le rejoindre mais la fatigue ayant fait son effet, il ne m’était plus possible de le retrouver. Je lui ai donc donné rendez-vous le lendemain au salon.  La nuit n’aura pas été reposante car faute de persiennes, le soleil est entré à 5 heures du matin dans la chambre sans me laisser de répits.

High End Munich 2017Départ de l’hôtel vers 10 h 30, mon sac et mon appareil photos étaient prêts pour arpenter le salon. L’hôtel étant loin du centre, j’ai dû traverser la très longue avenue qui rejoins la rue piétonne et la ligne 6 du métro, ligne qui se dirige vers le nord et le MOC, un gigantesque bâtiment qui accueille tous les ans le plus grand salon de la haute fidélité haut de gamme et d’exception qu’est le High End Munich 2017. Le couloir central donne accès à un ensemble de halls où se répartissent des marques du monde entier et des 5 continents. On y retrouve autant les marques grand public que les marques les plus confidentielles et élitistes mais toutes ont en commun de proposer des appareils et électroniques qui retranscrivent au mieux la musique que nous aimons tant.

La tendance High End Munich 2017 est au vinyle…

High End Munich 2017Senheiser, Hegel, Pro-Ject Audio, Avant Garde, Mark Levinson, PMC, Simaudio, marques d’électroniques japonaises, les exposants ne sont pas disposés par thèmes (casques, enceintes, électroniques…) mais chacun y trouve sa place et son public. Un salon exclusif comme ce High End Munich 2017 sera l’occasion pour les visiteurs de découvrir que l’offre des exposants est réellement exhaustive. Électroniques, enceintes, accessoires en tous genres, supports anti-vibratoires, câbles de modulation, câbles numériques et d’enceintes ainsi que d’autres accessoires ou appareils plus ésotériques, voir à modulation quantique (!), impossible de ne pas y trouver son bonheur.

Il ne faudra pas non plus être voyant translucide pour se rendre compte que les platines vinyles sont très tendances. Chacun y va de sa platine, de la plus classique à la plus sophistiquée. Les bras de platines sont également exposés à part. On y découvre avec étonnement que chacune d’entre elles fait preuve de la maîtrise technologique la plus aboutie pour recueillir avec le plus de précision possible ce que les cellules iront transmettre au préampli avec le plus d’efficacité possible. On y découvre également des revendeurs spécialisés dans la cellule analogique et à tous les prix, depuis la plus simple à la plus évoluée. Décidément, ce High End Munich 2017 dépassait déjà toutes mes attentes alors que je n’y étais que depuis une demi-heure à peine. A vrai dire, l’excitation y est à son comble pour un passionné pur et dur de « hifi  » comme on le dit parfois. Pris de passion pour l’audio et la haute fidélité depuis plus de 20 ans, je me suis retrouvé au High End de Munich comme un enfant dans un magasin de jouet.

Une rencontre imprévue avec des professionnels français passionnés, ceux de Vermeer Audio

High End Munich 2017Après une heure de découverte, je me suis finalement posé sur un banc et j’entendais qu’on y parlait français. J’ai sorti ma salade mais je n’ai pu m’empêcher de poser une question au deux personnes qui s’y tenait également. L’une d’entre elles n’était autre que Georges Noblet, autrement dit, le créateur d’Audio Aero et de Vermeer audio en personne (!) Difficile pour un audiophile ne pas être flatté par une telle rencontre. Nous nous sommes donc retrouvé entre passionnés et la conversation s’animait. Nous discutions au point que je n’arrivais plus à avaler la moindre tomate 🙂

High End Munich 2017Arrive ensuite Olivier Robert des électroniques Charlin, accompagné d’un ami venu de Roumanie. Nous échangeons quelques mots et un café, Olivier devant rapidement retrouver son stand. De mon côté, je repartais découvrir le salon. Le High End de Munich compte quand même plus de 300 exposants et je craignais de ne pas avoir assez de mes deux jours pour tout voir. Pour ceux qui n’étaient pas présents au High End Munich 2017 ou qui n’ont encore jamais fait le salon, il faut savoir qu’au rez-de chaussée, les exposants disposent soit d’un espace de présentation pour leurs matériel, soit d’une salle d’écoute pour leurs systèmes audio. Cependant, avec un nombre d’exposants déjà élevé, il était assez difficile d’écouter chaque système avec sérieux. Décidément, j’aurais dû prévoir 3 jours pour profiter à 100% de cet excellent High End Munich 2017 !

Des petites salles d’écoute sont mise à la disposition des exposants

High End Munich 2017 les marques de casquesA vrai dire, les petites salles sont assez bien conçues même si elles sont relativement petites. Elles peuvent accueillir 6 à 10 personnes en même temps par écoute. La plupart des exposants travaillent généralement l’acoustique de leur salle en y mettant des absorbants et des réfracteurs. C’est assez ludique car on ne sait jamais vraiment sur quel genre de système haute fidélité on risque de tomber, ne pouvant connaitre chaque exposant à l’opposé de Paris ou de Bruxelles où je connais toutes les marques d’électroniques ou d’enceintes. Parfois, certains espaces ouverts sont aménagés pour y placer une chaine et proposer une écoute dans de bonnes conditions. J’ai d’ailleurs eu une très belle surprise en y écoutant un système très élaboré provenant d’Afrique du Sud. D’un autre côté et dans un autre domaine, j’ai travaillé pour Benfatto Nutrition qui est également installé en Afrique du Sud même si Francis Benfatto est français; c’est curieux mais le monde est vraiment petit. Il faut aussi savoir se rendre compte que la vie nous fait parfois des clins d’œil assez comiques !

Un Hör Bar vous permet de comparer plusieurs casques de différents budgets

Hör Bar High End Munich 2017A noter également la présence d’un Hör Bar, autrement dit le « bar d’écoute » réservé à un grand nombre de casques parmi les plus représentatifs du marché. A vrai dire, c’était l’occasion rêvé de comparer tranquillement plusieurs types de casques proposés à des niveaux de prix différents. La comparaison est d’autant plus simple que la liste de titres est identiques pour tous les casques. De là, on comprend plus facilement pourquoi il existe autant de différences de prix entre les casques. Un bon casque à 350€ se retrouve largement dépassé par un casque deux ou quatre fois plus cher. Même s’il n’y avait pas de mauvais casques présentés, en comparaison directe, les différences sonores deviennent très explicites, fort heureusement d’ailleurs.

High End Munich 2017 CharlinAprès une première découverte du seul rez-de-chaussée, j’ai rejoins Olivier Robert pour découvrir son installation munichoise. Didier Delage de la boutique Charlin de Bergerac avait également fait le voyage. Même si je connaissais bien les électroniques Charlin pour les avoir écoutés plusieurs fois à Bruxelles, je dois bien reconnaitre que nous étions à nouveau devant un véritable tour de force. Sans vouloir caricaturer les enceintes Triangle car elles ont leurs qualités et j’ai moi-même commencé avec des Triangle Titus, je craignais que des enceintes colonne dans une petite pièce ne libèrent une musique un peu trop nerveuse et portée sur l’aigu. A l’écoute, il n’en était rien. Les supports en bois de bout d’Olivier faisaient, à l’écoute, parfaitement leur office. Après une journée décidément passionnante, je prenais congé et me rendais tranquillement en ville pour y manger un morceau.

Le lendemain, retour sur le salon. Arrivé un peu plus tôt, je continuais d’y découvrir quelques superbes installations en y faisant quelques écoutes avec le regret de ne pouvoir m’y attarder autant que je le pouvais. Je pensais pourtant avoir découvert une grande partie du salon au rez de chaussée mais ma surprise fut grande lorsque je m’apercevais que le premier étage présentait une surface tout à fait comparable à celle du rez de chaussée. Décidément, ce High End Munich 2017 me réservait bien des surprises !

Le premier étage du salon offre des salles d’écoute plus spacieuses aux exposants ou aux expositions statiques d’électroniques et d’enceintes

High End Munich 2017Le premier étage est composé d’une grande pièce centrale totalement découverte où certaines marques y ont réservé une petite surface de bureau. Sur la gauche en entrant, plusieurs salles de dimensions déjà plus sérieuses occupaient l’espace en offrant des pièces d’écoute de qualité aux exposants. Une de ces salles proposait une animation de percussions et batterie avec un batteur qui jouait à heure fixe. Cependant, ce genre d’amusement ne m’intéresse absolument pas, étant moi-même musicien depuis plus de 20 ans. A côté de la batterie se tenait cependant une exposition statique d’enceintes Avant Garde peintes dans un bleu de toute beauté. Cela m’intéressait déjà un peu plus.

A l’étage, j’y ai retrouvé de nombreuses marques bien connues d’électroniques ou d’enceintes. Je me ferais d’ailleurs un plaisir de revenir sur ces derniers au cours d’un prochain article présentant le bilan de ce High End Munich 2017 avec les écoutes remarquables, du moins avec le peu de temps dont j’ai pu disposer. Certaines marques françaises comme Advance Acoustic, ou d’ailleurs comme Grado, les enceintes TAD, PMC, Tidal et d’autres marques plus confidentielles de la haute fidélité faisaient preuve de beaucoup de naturel à l’écoute. Des marques comme Marantz présentait leur série 10, électroniques haut de gamme du constructeur japonais mais malheureusement en présentation statique.

Simaudio, PMC, Tidal, Hegel ou Marantz présentaient leurs meilleures enceintes et électroniques

Des marques bien connues comme Simaudio avec leurs électroniques Moon nous ont vraiment régalés. La salle était plus grande qu’à Bruxelles avec une image stéréophonique plus large même si l’écoute rendue dans la petite pièce du salon bruxellois de New Music nous avait déjà fait le plaisir d’une démonstration remarquable. C’est aussi grâce à New Music que j’avais redécouvert les électroniques Charlin d’Olivier Robert après avoir apprécié ses amplificateurs à Paris. Très bon moment d’émotion musical également avec un système haute fidélité serbe basé sur une amplification à lampes particulièrement bien équilibrée et qui laissait passer l’émotion. J’ai également eu le plaisir d’apprécier l’écoute d’enceintes à pavillons dont la conception était assez proche d’Avant Garde, sans parler des gigantesques enceintes dont la dimension est telle que l’on se demande comment elles ont pu être transportés au salon.

Concluons en affirmant que ce High End Munich 2017 valait totalement le déplacement. Je comprends très bien que l’on puisse se déplacer du monde entier pour assister à une telle exposition de la haute fidélité. Quant à moi, je regrette vraiment de n’avoir pas pu prendre une journée supplémentaire car l’éventail et l’exhaustivité des électroniques et enceintes présentées valent vraiment que l’on s’y presse durant trois jours. A partir de là, je vous donne rendez-vous l’année prochaine avec grand plaisir pour un nouvel High End.

Eric Mallet

Note: Je vous invite à vous rendre sur mon groupe Facebook « Passion Haute Fidélité« . Il vous suffit de vous y inscrire et d’y participer afin de partager de manière conviviale sur notre sujet.

High End Munich 2017

High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017Platines vinyl High End Munich 2017High End Munich 2017Bras de platine High End 2017 MunichCasques Beyer High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017High End Munich 2017

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :