Accueil > Matériel Haute Fidélité, Technologie > Hugo de Chord, mettez la haute technologie dans votre poche
11 Jan

Hugo de Chord, mettez la haute technologie dans votre poche

Hugo ChordLe salon bruxellois de la haute fidélité a été pour moi un très bon moment avec notamment, une très bonne surprise, celle des électroniques Simaudio et de leur nouveau lecteur Moon. Dynamisme, définition et espace stéréophonique proche du réel à un prix aussi serré, c’était plus qu’une bonne surprise. D’autres écoutes m’ont laissé un bon souvenir, comme pour celle des enceintes Triangle, une écoute que  je qualifierais du terme d’aboutissement, tant l’évolution de ces enceintes françaises semblent aujourd’hui donner le meilleur d’elles-mêmes. Avec le recul, le salon bruxellois s’est avéré un peu plus intéressant pour mes oreilles que le salon parisien, après tout… pourquoi pas. Mais disons que cette impression s’est solidement confirmée avec l’écoute d’une petite merveille de technologie comme seul la marque anglaise Chord est capable de nous les concocter. Cette merveille se nomme Hugo (à prononcer You Go) et renferme un DAC de compétition associé à une amplification de très bonne facture réservée au casque (ou en tant que DAC séparé et intégrable à votre chaine).

A Bruxelles, le salon Haute Fidélité de New Music nous propose des écoutes de grande qualité musicale !

A vrai dire, j’apprécie surtout de ne pas me déplacer pour rien. Après 20 ans de visites en salons de la haute fidélité, j’ai eu le plaisir d’écouter un nombre impressionnant de systèmes d’écoute et surtout, de me constituer celui qui répond parfaitement à mes oreilles avec Goldmund notamment, même si je ne cesse d’apprécier quelques exception comme Chord, entre autres. Aujourd’hui, j’en suis plutôt à peaufiner l’écoute qu’à sans cesse changer d’appareils. Toujours est-il que les bonnes surprises en salon sont plutôt rares et comme beaucoup d’audiophiles habitués sans doute, il m’est déjà arrivé de m’impatienter au bout de quelques heures de déception, préférant reprendre la route pour profiter de mon propre système. Dans ce cas, 2 ou 3 bonnes surprises sur un seul salon s’avèrent particulièrement réjouissantes à mes oreilles et au regard car on est loin des grosses boites sans classe du passé. J’en veux pour preuve les très belles enceintes Sonus Faber qui, appairées à Audio Research, se marient tout aussi bien à l’oreille qu’aux yeux.

Hugo ChordMais revenons à nos moutons. L’écoute du DAC Hugo de chez Chord n’aura duré pour moi que quelques minutes sur différents casques mais j’ai pris une sacrée baffe dont je ne me suis toujours pas remis. Dans tous les cas de figure (fichier FLAC, WAVE, lecteur CD Chord…) et quel que soit la qualité du casque, nous marchons résolument sur le sentier du très haut de gamme, caractérisé sans erreur par une définition que n’atteignent que les meilleurs convertisseurs du marché à un prix nettement plus onéreux que le petit Hugo lui-même. La frappe et l’extinction de la note d’une cymbale, avec le prolongement et la chute s’apprécient parfaitement jusqu’à la fin, avec toutes ses harmoniques. Malheureusement, ce genre de définition musicale dans le haut du spectre n’est que très rarement audible pour la plupart des convertisseurs ou des lecteurs intégrés du marché. Le reste de la bande passante suit parfaitement, sans qu’une fréquence ne vienne prendre le pas sur l’autre avec une sensation de naturel carrément exquise et qui laisse vraiment planer un doute sur le sérieux des concurrents. Naturel et dynamisme me semblent être les adjectifs les plus appropriés pour qualifier le Chord, mais qu’en est-il sur le plan technique ?

Hugo de Chord est doté d’un DAC exceptionnel et fait maison !

Selon la marque britannique, Hugo serait doté du DAC 32 bits le plus évolué du marché et à l’écoute, je risque de tomber à court d’arguments pour les contredire. 5 entrées digitales prennent place sur le boitier alors que la bête de course (pourtant bien discrète sur le plan esthétique) accepte les format PCM 384 kHz et DSD 128 bits. Chord HugoSi le DSD ne vous parle pas trop, disons qu’il s’agit d’un format numérique encore peu connu mais pourtant pas vraiment nouveau non plus sauf que peu d’albums ont été enregistrés à partir du Direct Stream Digital malheureusement. Ajoutons que le standard à très haute résolution DXD (Digital eXtreme Resolution) exploite le DSD 128 bits alors qu’un format DSD 64 bits existe également. Donc, comme vous l’avez compris, Hugo décode l’ensemble des format PCM depuis le standard 44.1 kHz jusqu’au 384 kHz tout en étant déjà compatible avec le format très prometteur à haute résolution DXD. Et comme ont pourrait s’y attendre, l’entrée USB a été particulièrement soignée puisqu’elle accepte le 384 kHz. Hugo nous fait réellement entrer dans l’univers de la très haute résolution, il suffit peut-être d’écouter quelques arpèges pour s’en rendre compte. Vous écoutez la corde mais aussi le bois. Les musiciens parmi nous pourront même reconnaître la marque de l’instrument !

Une autonomie suffisante pour la plupart des utilisations nomades

Ajoutons pour terminer que l’autonomie d’Hugo est de 10 heures environ, largement de quoi profiter de ses morceaux préférés à partir d’une simple clé USB au cours de la plupart de vos déplacements. Le DAC/Ampli Hugo se recharge en seulement deux heures. Mais que demande le peuple ? On se le demande encore !

Alors si le format compact et la discrétion d’Hugo vous fait penser à un gadget, demandez simplement un essai avec votre casque Earsonics de prédilection, il faudra vraiment peu de temps pour vous convaincre du tour de force créé par Chord et vous inciter à bénéficier du meilleur baladeur jamais créé dans le petit monde de la haute fidélité. Sachant que Hugo peut également servir de DAC statique pour redonner un coup de jeune à votre lecteur CD, les 1650 euros que vous investirez deviendront alors assez relatifs…

@ bientôt,

Eric Mallet

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

%d blogueurs aiment cette page :