Archive

Articles taggués ‘sacd’
23 Fév

SHM CD, une (r)évolution ou un gadget audiophile dispensable ?

SHM-CD

Une belle pochette japonaise et quelques titres inédits mais ça s’arrête là, malheureusement.

Assez intrigué par ce soit-disant nouveau support CD, le SHM CD (mis pour Super High Material Compact Disc) a été récemment élaboré (sa mise au point date de 2008) par JVC et Universal Japan afin de concurrencer le format DSD, le SHM CD arrive chez nous en 2009 sans vraiment y faire une entrée fracassante. Il s’agit d’un CD classique, lisible par n’importe quelle platine, permettant (selon les concepteurs) un gain de 30% en musicalité sur l’ensemble de la bande passante. Cette « évolution » proviendrait d’une formule de polycarbonate nouvellement découverte qui présenterait moins de difficultés de lecture au rayon laser que pour un polycarbonate traditionnel. Un gain notable en transparence et une réduction de la distorsion (est-elle encore perceptible pour l’oreille humaine ?) serait alors notées par l’audiophile avide de nouvelles technologies. Les techniciens précisent cependant que l’horloge utilisée par les appareils de gravure des SHM CD utilise le rubidium au lieu d’une horloge à quartz comme utilisé sur l’ensemble des appareils de gravure pour CD. L’utilisation du rubidium permet, selon eux, de s’approcher de la précision des horloges au césium pour un coût nettement moindre. Le respect temporel devrait donc être plus juste à partir de ce nouveau support de données sonores. Donc, selon les concepteurs de cette merveille, on devrait s’attendre à une différence audible, un peu comme si on passait d’un CD traditionnel au même enregistrement encodé SACD est passé sur une bonne platine SACD dédiée. Après test, la réalité est toute autre…

Achat d’albums et conditions d’écoute du SHM CD

SHM-CD

Un des meilleurs Megadeth complètement saboté par un « remaster » pourri.

Je me suis mis en tête d’acheter quelques SHM CD, j’ai trouvé une bonne boutique sur e Bay, ça tombe bien. Finalement, mon choix s’est porté sur des albums que je connais très bien et donc, que je possède déjà dans leur version originale. J’ai mis la main sur Crazy World des Scorpions, un grand classique du hard rock des années 90, Amaranthe, un groupe de Speed Metal dont l’album porte le même nom, est particulièrement technique et très bien réalisé, avec la belle voix d’Elize. Je me suis également commandé deux Megadeth, Countdown to Extinction (un album qui tire trop sur l’aigu à mon avis, du moins pour la version originale) et Youthnasia dont je n’aimais pas trop le mixage. Espérant, écouter un mieux clairement audible avec cette version SHM CD, c’est finalement loin d’être le cas et j’étais finalement très déçu. Disons que le ramage ne vaut vraiment pas le plumage ! J’aurais voulu acheter d’autres albums en jazz ou en classique mais je n’ai pas retrouvé mes chanteuses favorites, pas plus que Jordi Savall dans ce format. J’en suis donc resté à ces albums, acheter un SHM CD que je ne connaissais pas bien aurait eu moins de valeur pour ce test, surtout sans album de comparaison.

SHM-CD-Youthnasia-Megadeth

L’esthétique a changé, l’album a régressé en qualité d’écoute 🙁

Naturellement, les conditions d’écoute sont celles de ma chaîne qui sont celles-ci: Transport EERA DL1, préampli numérique Goldmund SR8, ampli numérique SR150 Goldmund, câble digital Van den Hul Siver 65 IT (source vers préampli), câble digital JPS Labs Superconductor 2 (préampli vers ampli). Mes enceintes sont des Scan Speak, réalisation personnelle sur la base d’enceintes françaises Gaïa Minor (transducteurs remplacés par mes soins), filtre Jansen Audio et Mundorf, câblage en l’air avec support découplé du fond de l’enceinte. Mes câbles enceintes vers ampli sont des JPS Labs Superconductor + petite. Bref, ma chaîne n’est sans doute pas la meilleure du monde mais elle me donne la musique que j’ai envie d’écouter, avec une transparence poussée, une dynamique proche du naturel, une belle fluidité et un très bon respect des timbres. A ce sujet, c’est surtout au niveau des timbres que j’attendais le SHM CD. J’ai parfois eu des surprise, notamment au niveau des guitares saturées dont j’apprécie particulièrement le grain. Rudolf Schenker (des Scorpions) utilise généralement sa Flying V branchée sur un ampli Orange chauffé à blanc. Le grain qui en sort est presque charnel, ça me fait complètement vibrer. Peut importe, voyons ce qu’il en est réellement au niveau de l’écoute.

A première vue c’est la même chose mais… c’est pratiquement la même chose

Alors que l’on pourrait légitimement s’attendre à une amélioration sensible de la qualité d’écoute, en réalité, il faut vraiment tendre l’oreille pour tenter d’entendre une différence – et pourtant ça fait plus de 20 ans que je m’intéresse de près au monde audiophile. Le test commence avec Crazy World des Scorpions (album non remastérisé, il faut le préciser). Niveau timbres, c’est exactement la même chose. On note un léger mieux sur la diction du chanteur et sur la caisse claire qui claque un peu plus net que sur l’album original. La basse est toujours floue même si elle descend légèrement plus bas, l’image stéréophonique et la dynamique sont exactement les mêmes. Par contre, et c’est un critère commun à ces quatre albums, le respect temporel et la fluidité musicale semblent effectivement plus naturels. C’est précisément ce que donne les comparaisons morceau par morceau. Ça commence plutôt mal…

Je passe à l’écoute d’Amaranthe, un album que je connais très bien. Là aussi, pas de changement particulier. La voix d’Elize se détache légèrement mieux avec là aussi, une diction légèrement mieux modulée. La bande passante semble légèrement plus étendue dans le bas du spectre mais sans vraiment creuser l’écart avec le support CD original. L’image stéréo est identique. Un des meilleurs morceau de l’album « Amaranthine » me paraît même moins musical car j’ai l’impression qu’il ne laisse pas passer l’émotion comme sur le CD original. Au bout du compte, ça casse vraiment pas des briques.

Ça se dégrade encore pour l’écoute des deux Megadeth. Là, on a à faire à deux « remaster » complètement pourris. Son compressé à l’extrême pour le premier morceau de Youthnasia, on reconnait difficilement la chanson originale. Ça ressemble de plus en plus à une cochonnerie technoïde passée au compresseur DBX. La dynamique est morte, plus rien ne passe. Des pistes instrumentales ont été ajoutées à certains morceaux et on se demande ce que ça vient foutre ici; ça passe vraiment pas. Même gratuit, mieux vaut éviter. Quant à Countdown to Extinction, l’œuvre a été complètement sabotée. Comme Youthnasia, autant éviter de revenir là-dessus.

En guise de conclusion…

Si les SHM CD deviennent un peu plus facilement accessibles en France, méfiez-vous surtout des « remasterisations » qui, comme pour n’importe quel CD ou procédé d’encodage numérique, réservent plus souvent de mauvaises surprises que de réelles améliorations en qualité. Si vous pouvez acheter un SHM CD au pris d’un CD normal, préférez la version SHM même il ne faut pas vraiment en attendre de miracles. Alors que je pensais vraiment profiter d’un mieux, en réalité, la différence de prix entre un CD classique et un SHM CD n’est absolument pas justifiée contrairement à de nombreuses œuvres passées en SACD où la différence d’écoute est nettement perceptible.

A très bientôt,

Eric

06 Fév

Le choix d’un SACD et de câbles pour un système PrimaLuna Dialogue Two et Enceintes Davis Sisley

enceintes-davis-acousticsVoici la réponse adressée à Pierre Christophe, au sujet d’un choix de lecteur SACD pour son système composé d’un ampli Pima Luna Dialogue Two et d’enceintes Davis Sisley. Concernant son câblage, je lui ai conseillé Van den Hul, Harmonic Technology ou Synergistic Research Tesla Quad Hp en câblage d’enceintes.

> Bonjour Pierre Christophe,

Je reviens vers vous concernant votre question, j’ai fait quelques petites recherches sur les SACD et évidemment,la première chose qui me vient à l’esprit serait de vous conseiller le mien, c’est à dire le T + A 1245, un lecteur allemand parfaitement neutre et musical. L’écoute des cd est excellente, celle des SACD l’est encore plus avec une résolution exceptionnelle, de la matière dans le médium et une musicalité époustouflante. Ces lecteurs sont difficiles à trouver parce que peu distribués mais très musicaux et parfois très chers aussi, un 1245 neuf est vendu 3650€ sur Paris. Un lecteur d’occasion est cependant disponible en France sur ebay:

http://cgi.ebay.fr/Lecteur-SACD-T-A-1245-R-de-gamme-/170599325960?pt=FR_LC_TV_Son_Home_Cinema_El%C3%A9ments_S%C3%A9par%C3%A9s&hash=item27b8832108

Si le lecteur est en parfait état, c’est une affaire intéressante et un achat que vous ne pourriez pas regretter (voir pdf en fichier joint). Je vous laisse un lien sur leur lecteur haut de gamme à tube, un lecteur, sinon, le meilleur lecteur qui soit (avec Audio Aéro et Eera) : http://www.stereophile.com/news/051605tplusa/

Sinon, les Marantz sont également à conseiller pour votre système. Cette marque produit des lecteurs doux et riches dans le médium qui intègrent parfaitement l’aigu. Avec votre système, un Marantz pourrait parfaitement convenir. A ce sujet, il y a quelques annonces intéressantes sur le site d’Illel:

Marantz SA 15 S1: http://www.illel.fr/annonces/search/fiche.asp?id_annonce=25333  (750€)

SACD Marantz SA 11 S1: http://www.illel.fr/annonces/search/fiche.asp?id_annonce=28066 (1300€)

Lecteur SACD Marantz SA 11 S2: http://www.illel.fr/annonces/search/fiche.asp?id_annonce=26858 (2690€)

Le SA 15 S1 est très correct pour le prix demandé mais le SA 11 S1 va plus loin en timbres et en profondeur dans le bas du spectre. Le S2 est exceptionnel et peut se comparer au T + A. Pour ce genre de lecteurs essayez d’éviter les Sony, leurs SACD est lassant sur la durée est sont loin d’être meilleurs que d’autres. les Denon ne cassent pas des briques non plus, ils font plutôt produit marketing mais question qualité, c’est toujours pas au niveau.

Question câbles, je pourrais vous faire plusieurs propositions selon votre système:

En modulation:

Van den Hul:

D 102 mklI 50 cm: 128€ (avec une gaine de blindage EMI/RFI supplémentaire: 142€)
D 102  V Special 60cm (ce modèle bénéficie d’un blindage renforcé: 128€, avec une gaine de blindage EMI/RFI supplémentaire: 138€)

Harmonic Technology:

The Truth Link 60cm: 245€ (au lieu de 365€) : Ce modèle est monté en RCA Eichmann de très haute qualité. Lien produit: http://www.harmonictech.com/products/interconnects/truth-link.html

En très haut de gamme: Cyberlight (3mètres): 985€ (au lieu de 2650€) lien produit: http://www.harmonictech.com/products/photon/photon-link.html  Le câble est vendu transfo compris. (un délai de 15 jours est nécessaire pour cette commande).

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je serais ravi de pouvoir y répondre.Cordialement,

Eric

28 Nov

Le plus important, c’est la source de votre chaine haute fidélité

Jamais je n’ai cessé de le dire, l’important pour une chaîne de haute fidélité ou qui prétend l’être, c’est de privilégier la qualité de la source avant tout autre chose. Sans une source de qualité, le reste ne pourra pas suivre. Même si vous possédez le meilleur amplificateur, les meilleurs câbles, les meilleures enceintes au monde, il est impossible d’amplifier ce qui est absent au départ ou de faire traduire ce message par vos enceintes. Ce qui n’est pas là ne peux pas s’inventer en cours de route, c’est tout simplement impossible.

La source d’une chaine haute fidélité représente le premier maillon, au sens propre comme au figuré

C-est-la-source-d-une-chaine-haute-fidelite-qui-lui-donnera-ses-qualitesOn pourrait faire une analogie amusante avec la presse grand public ou les rumeurs qui se propagent. Lorsqu’une information est passée à la connaissance des lecteurs, les médias véhiculent cette information pour la retransmettre au public. Lorsque ces informations sont correctement traduites, sans interprétation, sans sur-interprétation et sans erreur, le message est compris clairement et intelligemment (un peu comme le disait Boileau autrefois car ce qui s’énonce clairement, se comprend distinctement). Pour un système haute fidélité de qualité élevée, c’est un peu la même chose. Si le message musical est mal délivré ou de manière incomplète par votre lecteur CD ou platine vinyle, le résultat ne pourra pas être optimal, quel que soit l’amplificateur ou les enceintes que vous placerez ensuite. Le travail de la source sera toujours de transmettre l’intégralité du message sonore et musical, de la meilleure manière possible et sans compromis. Sans une source de qualité, n’espérez pas obtenir plus de votre chaine hifi que ce que votre lecteur pourra lui donner.

La source de votre plaisir musical est la source même de votre système haute fidélité

La-source-represente-les-fondations-d-une-chaine-hifi

La source de votre chaine hifi représente ses fondations musicales…

Ce constat s’est vérifié après 25 ans de passion et d’écoute de systèmes très différents les uns des autres dans les salons spécialisés. Les meilleurs résultats sont toujours ceux rendus par les systèmes qui privilégient la qualité de la source. Suivant leurs qualités, les câbles vont retransmettre plus ou moins bien ce qu’on leur demande de véhiculer, ni plus ni moins. Avec les écoutes, on se rend compte assez vite (pour ceux qui ont l’oreille exercée) que chaque câble va apporter sa signature sonore ou au contraire, qu’il transmet la musique de manière neutre. Le choix d’un câble va ensuite jouer selon l’oreille et les goûts de chacun. Van den Hul, Cardas, Furutech, JPS Labs, Synergistic Research… Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. C’est un peu pareil pour votre amplificateur et vos enceintes. Soit, l’ampli reste neutre, soit il apporte sa griffe au message, de même pour les enceintes.

Pour ma part, j’ai vraiment été choqué lorsque j’ai fait l’écoute d’un système modeste, sauf pour la source qui n’était autre qu’un lecteur Wadia. Ce dernier était branché avec des câbles Actinote de bonne qualité, sur un petit NAD à moins de 300€ qui n’avait rien à voir avec le lecteur de CD. De même pour les enceintes, qui n’étaient que des simples Triangle Antal de première génération. Je peux vous dire que ce genre d’écoute impressionne et marque à vie.

La source est essentielle parce qu’elle est la source de votre musique…

Je reste persuadé par cette idée, il faut, dans tous les cas, privilégier la source. En changeant mon Cairn Fog 2 pour un T + A 1245R, l’écoute a fait un bon assez surprenant en qualité. Je n’ai fait que changer le lecteur, les câbles ou quoi que ce soit d’autre n’avaient pas changés. En changeant mon T + A pour un Eera DL1, le changement a été tout aussi impressionnant. Aujourd’hui, avec l’Eera Tentation, mon changement de lecteur CD a encore grandement amélioré l’écoute sur tous les critères. Le Tentation dépasse le Eera DL1 sur le plan de la transparence mais aussi de la fluidité et de la bande passante. Ses qualités rendent absurdes les comparaisons entre platines vinyles et lecteurs numériques car le plaisir d’écoute est devenu vraiment impressionnant.

Bonnes écoutes,

Eric